La bronchiolite est la cause la plus fréquente de prescription de kinésithérapie chez le petit enfant mais d’autres pathologies ou situations requiert également l’intervention d’un kinésithérapeute pédiatrique.

Lorsque l’enfant est encombré, sa respiration est freinée et bruyante, angoissante pour ses parents, ses voies aériennes supérieures sont obstruées, sa qualité de sommeil et d’alimentation est perturbée.

Le recours aux soins de kinésithérapie respiratoire est alors nécessaire et conseillé.

La kinésithérapie peut rapidement améliorer la qualité de vie de l’enfant et lui permettre de passer un cap difficile, parfois même d’éviter son hospitalisation.

Le contexte est souvent épidémique et virale, sans traitement médical.
Des mesures générales ont été préconisées en 2000 à la conférence de consensus sur la bronchiolite organisée par la Haute Autorité de Santé.

Elles sont enseignées au parent par le kinésithérapeute et doivent être rapidement mise en place.

Hugues Gauchez était, en 2000, l’un des rédacteurs de cette conférence de consensus, il a avec son équipe et ses collaborateurs mise au point des techniques extrêmement douces et adaptées au nourrisson pour que cette kinésithérapie ne soit plus perçue comme une punition par l’enfant.

Ces techniques, nommées, “drainage autogène assisté du nourrisson“, concernent le nez, les bronches et le poumon profond.

Elles sont enseignées, aujourd’hui, à travers le monde.

En pratique, lorsque le médecin a fait son diagnostic et prescrit une kinésithérapie respiratoire, toute l’équipe du cabinet est en mesure d’accueillir dans l’heure un bébé de moins de 4 mois et, dans la journée, un bébé de plus de 6 mois.

Cette réactivité est assurée 360 jours par an.

La continuité des soins est assurée, même le weekend, et ce en fonction d’une feuille de suivi mise en place dés l’arrivée de votre bébé.

Elle permet de suivre scrupuleusement l’évolution de la maladie, de définir la fréquence et le contenu des séances ainsi que la réévaluation médicale, après quelques jours si nécessaire.

L’enfant est suivi jusqu’à son amélioration clinique franche et les parents sont formés et accompagnés dans leurs soins respiratoires au bébé.

Le CKRF a réservé une salle exclusivement destinée aux nourrissons.

Toutes les mesures d’hygiène y sont respectées pour éviter les infections croisées, désinfection des mains, des objets, des tables, pas de jouets partagés et pas d’attente en salle d’accueil pour éviter les contacts.

Les distances entre les bébés sont garanties et des temps de repos sont prévus pour respecter leur fatigabilité et leur qualité de vie.

Kinésithérapie respiratoire du nourrisson

Le matériel d’évaluation et de surveillance est à disposition, saturation en oxygène, fréquence cardiaque, auscultation, température, une attention toute particulière est apportée au ressenti du bébé et à son confort.

Les horaires de rendez-vous sont adaptés du mieux possible, en fonction de la disponibilité des intervenants, aux contraintes de l’enfant et de ses parents.

Si vous devez vous déplacer avec votre bébé en France ou à l’étranger, le CKRF peut vous recommander un confrère formé dans de nombreuses villes de France.

Le Ckrf peut vous mettre en relation avec ses contacts professionnels dans 52 pays.

Lors de votre première consultation

Pensez à vous munir :

• de l’ordonnance du médecin
• du traitement médical s’il y a un de prescrit
• de votre carte vitale actualisée (le bébé doit y apparaître)
• de votre carte de mutuelle
• de votre carnet de santé

Le tiers payant peut être envisagé, mais n’est pas systématique, en fonction des accords avec votre mutuelle.

Le règlement se fait par chèque, nous ne prenons pas la carte bancaire.

Il est conseillé de se munir de ces éléments qui ont permis votre enregistrement, à chaque séance.

Dans le sac du bébé :

• Un spray de Physiomer bébé, 100% eau de mer (selon recommandation ORL)
• Un biberon d’eau
• Une couche
• Son doudou et sa musique
• Son “babyhaler” et ses thérapies inhalées si elles ont été prescrites par le médecin. La technique de prise doit être parfaitement assimilée, sans pleurs, pour être efficace.

Pour la moindre question :

N’hésitez pas à demander ou à vous confier à votre kinésithérapeute réfèrent, le CKRF travaille en équipe et en totale coordination, pour le meilleur suivi possible de votre enfant. Retrouvez notre numéro de téléphone sur la page contact.

Leave a Reply